BlackAttitude rend hommage à la photographe Leila Alaoui

Presque un an après la mort de la photographe franco-marocaine Leila Alaoui, la revue artistique BlackAttitude, qui sort ce mois-ci son premier numéro papier, lui rend un hommage intime et singulier, à l’image de ce nouveau magazine inclassable. 

Leila Alaoui par Prisca M. Monnier

Leila Alaoui par Prisca M. Monnier

J’en ai lu beaucoup des hommages à la photographe et vidéaste franco-marocaine Leila Alaoui, décédée le 18 janvier 2016 suite à sa blessure lors de l’attentat à Ouagadougou. Mais aucun ne m’avait autant touché que celui proposé par le nouveau magazine BlackAttitude du duo artistique Prisca Munkeni Monnier et Catia Mota Da Cruz.

« L’étincelle a été lente à venir. » Ainsi commence ce texte poétique signé de la plume de Prisca qui nous dévoile un peu plus la personnalité de Leila Alaoui, les raisons de son combat, ce qu’elle voulait raconter du monde. Extrait :

"Les Marocains", par Leila Alaoui

« Les Marocains », par Leila Alaoui

« Des années après ta naissance, ton enfance marocaine, tes années new yorkaises qui t’ont fait embrasser la photo et dégouté du monde de la mode. Leila, tu sais bien de quoi je parle… Ce petit rien qui a fait que tout dans ton regard, ton oeil, a pris sens. Ce déclic qui t’a fait comprendre qui tu étais et pourquoi tu faisais tout cela. Cette force qui t’a permis de savoir par où commencer, te lancer, repousser tes limites, oser encore et encore (…)

L’étincelle a mis du temps à venir. Le feu qu’elle a animé ne s’éteindra jamais. Merci Leila. »

Leila Alaoui explorait les thèmes de l’identité, des diversités culturelles et de la migration, notamment avec l’un de ses travaux photographiques « Les Marocains » : une série de portraits réalisée grâce à un studio mobile au Maroc et exposée à la Maison européenne de la Photographie quelques semaines encore avant sa mort. Des thèmes chers à cette revue d’un nouveau genre qui lui rend ce bel hommage.

PUNKS ET PUNKETTES

Alors que Matthieu Pigasse et le fils de Bizot veulent relancer le magazine Actuel, entre nostalgie et népotisme comme le souligne Apar.tv, d’autres font le choix de regarder l’avenir. Je connaissais Prisca M. Monnier, originaire du Congo, sous son nom de photographe : La Furie. Voilà un an qu’avec son acolyte Catia Mota Da Cruz elle prépare le numéro papier de BlackAttitude. Une revue ? Un magazine ? Un livre ? C’est tout à la fois. BlackAttitude ne rentre dans aucune case et c’est pour ça que je l’aime. L’édito en dit long sur l’état d’esprit de nouvel objet artistique :

« Ce numéro est dédié à tous les punks et punkettes, les intellectuels incompris, les marginaux éclairés, les poètes bourrés ou philosophes aux allures de «Prom Queen», aux passionnés et à ceux qui ont des choses à dire… Nous espérons que la recette de cette édition préparée avec nos tripes et notre sueur vous fouettera les sens. Bienvenue dans notre univers ! »

Janvier 2016, Kirwitt, République démocratique du Congo

Prisca Munkeni Monnier et Catia Mota Da Cruz. Janvier 2016, Kirwitt, République démocratique du Congo

« DU NOIR JAILLIT LA LUMIERE »

L’objectif de BlackAttitude ? La recherche le NOIR sous toutes ses formes. Selon Prisca, ce « mook » (magazine + book) se veut un recueil accessible et intemporel.

Photo : Prisca M. Monnier. Art director style : Catia Da Cruz. Hair stylist : Nadeen Mateky. Model : Abdoulaye Barry. Série : I am.

Photo : Prisca M. Monnier. Art director style : Catia Da Cruz. Hair stylist : Nadeen Mateky. Model : Abdoulaye Barry. Série : I am.

« Ce mook est né d’une envie de montrer notre propre démarche artistique qui consiste à montrer la blackattitude en soi. La force directrice qui permet de créer et d’exister en accord avec soi-même. Ce truc au dedans au plus profond de soi, de tout être. Certains choisissent de ne pas la voir, d’autres si. Et pour ceux là une magie s’opère, une création… « Du noir jaillit la lumière » comme dit Soulages. Au départ, on ne voulait montrer que de notre art, puis on a commencé à faire des rencontres exceptionnelles, des artistes de talent, des créateurs de mode mais aussi les autres… Ceux qu’on ne peut caser nul part. On a eu envie de partager leurs créations aussi car s’ils nous inspiraient c’est qu’ils avaient la blackattitude. »

Cet objet est magnifiquement mis en page et les photographies offrent un voyage certain dans l’univers artistique qui inspirent leurs auteures.

On découvre par exemple, après un long papier sur le chanteur nigérian Fela Kuti, le série « Mwana mundele suki e lala » (« Les cheveux du petit blanc dorment« ) sur les contradictions d’un idéal féminin face à ses origines. Une réflexion en images sur le cheveu crépu indomptable : « La normalité de chaque code beauté face à celle des autres tout en explorant toutes les techniques visant à asservir tout un continent par le cheveu. »

Série Suki, par Prisca M. Monnier alias La Furie.

Série Suki, par Prisca M. Monnier alias La Furie.

Autre série intrigante et originale, « La guerre des cochons« , détaillé par son auteure, Prisca M. Monnier : « C’est une expression en lingala (langue officielle après le français au Congo RDC) que mon oncle a toujours utilisée quand il s’apprêtait à manger parce que son assiette ressemblait à un vrai champ de bataille. On a eu envie de faire cette série parce qu’il y a beaucoup de photos de nourriture européenne représentée artistiquement alors que l’Africain ne fait pas ça. La nourriture n’est jamais photographiée comme quelque chose de beau. On le voit dans les devantures de restaurants africains. D’ailleurs, c’est seulement maintenant que les cuisines sont vues comme des pièces à décorer, à magnifier. » Ainsi, dans sa famille au Congo, la famille de Prisca détient une « cuisine de présentation », propre, où on ne cuisine que très rarement, et une autre où on fait les vrais repas africains.

Safu. Fruit du safoutier à déguster avec une pincée de sel. Par Prisca M. Monnier.

Safu. Fruit du safoutier à déguster avec une pincée de sel. Par Prisca M. Monnier.

La revue BlackAttitude est bilingue français/anglais, vendue en ligne ou dans une sélection de lieux branchés en France ainsi qu’à l’international.

PLUS LOIN 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s