Calendrier photo de l’Avent spécial « saga familiale »

Puisque que c’est le jour de lancement des calendriers de l’Avent (et que même Europol s’y met avec son calendrier des criminels les plus recherchés d’Europe), je vous propose un calendrier photo pour découvrir chaque jour une image sur le thème cher au mois de décembre : la famille. 

1er décembre 2016 : « L’Album de famille », de Delphine Balley

The little Claudette / Delphine Balley. Photographie issue de la série L’album de famille.

The little Claudette / Delphine Balley. Photographie issue de la série L’album de famille.

The little Claudette, Delphine Balley. Extrait de la série « L’Album de famille » (2005-2010).

Dès 2002, l’artiste-photographe Delphine Balley commence sa saga familiale, mettant en scène ses proches, dans des fictions imaginaires.

Baptême, mariage, réunions, décès… Le drame survient quand Delphine Balley, fille légitime de la famille, est assassinée le jour de son mariage : 2002, Saint-Laurent-en-Royans, Delphine Balley meurt de mort violente.

« Le destin qu’elle n’a pu accomplir est endossé par « la fausse fille », enfant illégitime dont la vie est l’inverse de la sienne, tandis que « l’enfant transparent », dont l’origine est mystérieuse, incarne l’accomplissement de la volonté maternelle, » explique l’artiste pour présenter son travail.

Comme a son habitude, Delphine Balley sème le trouble entre fiction et réalité. En 2010, Delphine m’expliquait sa fascination pour le fait divers :

« Je me demande comment une telle violence peut surgir dans la vie des protagonistes. Peut-être que lorsque le quotidien devient trop pesant, le fait divers peut exister… J’aime l’absurdité du mobile, face à la fatalité d’une mort. Le fait divers nous révèle beaucoup sur l’homme et ses failles. Il est un catalyseur, pour le public, de ses désirs les plus obscurs. »

►► Mon interview de Delphine Balley, réalisée en 2010, à propos de sa série « Histoires Vraies ». 

———————————————————————-

2 réflexions sur “Calendrier photo de l’Avent spécial « saga familiale »

  1. Pingback: 2 décembre 2016 : « Tata , de Paula Muhr | «Journaleuse - Le blog de Margaux Duquesne

  2. Pingback: 3 décembre 2016 : « Tu n’as rien à craindre  de Melissa Spitz | «Journaleuse - Le blog de Margaux Duquesne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s