« L’orchestre, c’est le premier open space du monde »

Découvert sur Télérama, le documentaire radio ovni « Du reflux dans le workflow » a été réalisé par David Christoffel pour le Labo, un atelier de création qui fait entendre toutes les formes de l’art radiophonique. Il traite de l’absurdité du jardon managérial, en partant à la conquête de la définition du mot workflow, utilisé dans les entreprises sans que personne ne sache vraiment ce que cela veut dire. Son auteur a accepté de nous donner quelques clefs pour appréhender ce bijou radiophonique.

[Cet article est illustré par les dessins de Voutch, qui souligne lui aussi l’absurdité du monde du travail.]

Le monde du travail par Voutch : les réunions.

Le monde du travail par Voutch : les réunions.

Le documentaire nous plonge dans l’univers de l’entreprise par une petite musique de fond : Oh Happy Day. Mais ce n’est pas une version lambda de cette célèbre musique, comme l’explique David Christoffel : « Il s’agit d’une version « lip dub » qui me paraît l’emblème idéal du faux bonheur que les séminaires d’entreprise et les croisements entre développement personnel et management cherchent à nous « vendre ». »

Bonheur et travail sont-ils compatibles ? L’auteur du documentaire est convaincu : « Il n’y a pas d’épanouissement personnel sans travail. C’est pourquoi je suis d’autant plus profondément frustré quand l’épanouissement bute sur la manipulation et se trouve empêché par tous les nœuds produits par les formalisations des procédures dont le workflow est un exemple très représentatif. »

Le monde du travail par Voutch : l'éthique.

Le monde du travail par Voutch : l’éthique.

Faire une enquête sur le workflow, quelle idée… « C’est en discutant avec David Collin, le producteur du labo, et en nous disant que le jargon managérial risquait de finir par nous déconnecter du sens de notre travail que nous avons commencé à passer en revue ces mots qui trahissent bien la terrible perplexité que finit par produire le jargon de la gestion du personnel. C’est là que le mot workflow, parce qu’il ne nous disait rien, nous a paru une très bonne piste de travail et que David Collin m’a proposé de creuser. »

 

Extraits : 

Que veut dire le mot workflow ?

« Est-ce que l’ignorance de ce qu’est un worflow nous fait perdre des centimes d’euro ? »

« Ça me semble être un truc de gens qui travaillent dans un bureau, devant un ordinateur. »

« C’est la décomposition d’une processus pour aboutir à la réalisation d’une tâche. Une recette de cuisine, c’est un workflow.  On prend les intrants, on veut un output identique, et on veut permettre à chaque cuisinier de reproduire la recette sans la patte et l’expérience de celui qui a créé la recette. »

Le monde du travail par Voutch : le plan social.

Le monde du travail par Voutch : le plan social.

Pour comprendre ce qu’est un worflow, il faut rencontrer des spécialistes : Benoît Gautier, sociologue du consulting ; Mademoiselle Dusk spécialiste du worflow ; Hélios Sabaté Berian, poète électronique ; Gérard Bourgogne, coach et chef d’orchestre… « Pour certains, il m’a fallu insister pour qu’ils acceptent de s’exprimer alors qu’ils estimaient ne pas maîtriser le sujet. Pour les convaincre et parce que c’est ma conviction, je leur disais que, justement, je voulais sortir du journalisme d’expertise où, pour chaque sujet, on convoque le spécialiste dédié et où le sentiment d’expertise finit par saturer l’ordre des discours », explique David.

Extraits :

« Le centre d’appel, c’est l’archétype de ça : quand vous l’appelez, vous ne tombez jamais sur la même personne. Donc comment on fait pour que vous ayez en sorte, à peu près l’impression qu’on a suivi votre dossier de bout en bout ? » Mademoiselle Dusk

« Des fois j’ai l’impression que mon n+2 change de workflow sans me prévenir. Ce qui fait que mon travail change complètement de nature sans que j’en sois au courant. Donc ça veut dire que par rapport à la notion de travail, il n’est absolument plus possible qu’il ait du sens pour celui qui le produit ? »

Le monde du travail par Voutch : les pots.

Le monde du travail par Voutch : les pots.

Le documentaire sonore est aussi habillé de musique classique : « Pour avoir fait ma thèse de musicologie à l’EHESS, je suis très intéressé par toutes les recherches qui approchent les musiques savantes avec les sciences sociales. Voyant l’orchestre utilisé comme métaphore d’une entreprise qui tourne bien, il m’intéressait de donner à entendre les limites de cette métaphore dans l’espoir de s’en libérer. »

Extrait :

« L’entreprise a copié l’orchestre. L’orchestre, c’est le premier open space du monde. »

Pourquoi avoir choisi le traitement de ce sujet par l’absurde ?

« Franchement, l’absurde est à peine mon initiative. Je me suis vraiment laissé porter par l’objet. Quand je demande par exemple si les gens sont derrière les bulles ou derrière les flèches, cela peut avoir l’air ironique, mais je n’y suis pour rien si les excès de formalisation des organigrammes arrivent à ce point à ne plus savoir où nous mettre. Si bien que l’apparente fausse innocence que je peux avoir est, au fond, un vrai désarroi. »

Le monde du travail par Voutch : le temps libre.

Le monde du travail par Voutch : le temps libre.

Extrait :

« Est-ce que l’allégorie de la caverne est un workflow ? »

« Quand on entend des gens dire qu’ils travaillent de plus en plus en flux tendu, ça veut dire qu’avec ces mécanisations de l’organisation du travail on aboutit à des situations où les travailleurs sont plus à se questionner sur leurs volumes d’activité que sur le contenu de leur activité ? »

Le monde du travail par Voutch : les compétences.

Le monde du travail par Voutch : les compétences.

A qui s’adresse ce documentaire et que recherchez-vous comme réactions ?

« Ce documentaire s’adresse à tous ceux qui souffrent de voir leurs efforts professionnels engloutis dans des encodages technocratiques incompréhensibles. Mon ambition, c’est de rendre le langage toujours plus vivant, plus plastique, pour aider chacun à le manier avec plus de souplesse et gagner en liberté. C’est pour ça que je fais de la radio. »

Finalement, combien de personnes en France connaissent la définition du mot workflow ?

« Sûrement deux ou trois fois plus depuis la diffusion du documentaire. »

Le documentaire « Du reflux dans le workflow est à écouter ici.

*L’atelier de création, « Le labo » explore toutes les formes de l’art radiophonique. A écouter sur RTS-Espace2 le dimanche de 20h à 22h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s