Le récit des violences d’un centre de rétention

« En juillet 2013, l’Australie met en place une politique controversée de l’immigration. Pour faire face à un afflux de demandeurs d’asile arrivant par le bateau, elle crée des centres de rétention dans des Etats voisins d’Océanie.
En février 2014, des violences éclatent à Manus Island, un centre de rétention de Papouasie Nouvelle-Guinée.
Protestant pour leurs droits, les détenus sont attaqués à coups de bâtons, de machettes ou de fusil de la police locale.
Reza Barati, un demandeur d’asile de 23 ans, trouve la mort.
Les voix de ce documentaire sont celles de Behrouz et Omar, actuellement détenus sur Manus Island. »

Le film d’animation de 15 minutes « Au bout du fil » (titre original : « Nowhere Line : Voices from Manus Island« ), réalisé par Lukas Schrank  et diffusé sur 99 Media en France, retrace cette nuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s