Surveillance de masse, d’ici et d’ailleurs

Comment une PME française s’est-elle retrouvée témoin assisté dans le cadre d’une information judiciaire pour complicité de torture en Syrie ?

Qu’est-ce que le Deep Packet Inspection, le produit phare de Qosmos, qui a fait son succès ? La vente de ce type de technologie permettant la mise en place d’une surveillance de masse est-elle suffisamment encadrée ?

Comment Qosmos, une entreprise habilitée confidentiel-défense depuis 2009, gère-t-elle sa communication ?

En France, la loi sur le renseignement ouvre-t-elle la voie à ce type de surveillance intrusive, au nom de la lutte antiterroriste ?

>> Un dossier sur la surveillance réalisé pour Secrets d’info, sur France Inter

>> Une interview de Jean-Jacques Urvoas à propos de la loi sur le renseignement : « Nous avons créé la CNIL du renseignement » 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s