Veillée funèbre au Kosovo, de Georges Mérillon

En 1990, Georges Mérillon part en reportage, au Kosovo. Il réalise une photo désormais célèbre d’une veillée funèbre. Le cliché, accusé de sublimer la souffrance, gagne le World Press Photo. Son auteur revient sur cette icône, près de 25 ans plus tard.

La pieta du kosovo, georges mérillon 28 janvier 1990, Kosovo, Nagafc. Veillée funèbre de Nasimi Elshani, militant indépendantiste tué par la police serbe

La pieta du kosovo, georges mérillon 28 janvier 1990, Kosovo, Nagafc. Veillée funèbre de Nasimi Elshani, militant indépendantiste tué par la police serbe

Une peinture ? Non, une photographie. La douleur d’un deuil, capturée pour l’éternité. Des visages de tristesse, autour d’un corps inanimé. L’histoire de cette famille reflète aussi l’histoire d’un pays. Derrière cette image, un reportage de Georges Mérillon, réalisé pour le magazine Time, dans le village de Nagafc, au Kosovo. À une époque où la presse internationale s’intéresse à ce conflit du bout des lèvres (…)

>> Lire la suite sur le site de France Inter…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s