Marilyn Monroe : « La mort, pour moi, c’est ça »

Quand le photographe André de Dienes demande à Marilyn Monroe d’exprimer la mort, sur une plage de Malibu, en 1946, elle se met une couverture sur la tête. Pour elle, la mort, c’est « la fin de tout.» Lever de rideau sur cette séance mélancolique.

Marilyn Monroe, 1946 © ANDRE DE DIENES, courtesy Galerie de l’Instant, Paris -

Marilyn Monroe, 1946 © ANDRE DE DIENES, courtesy
Galerie de l’Instant, Paris –

 

« La mort, pour elle, c’était le noir, la disparition. Je tentai d’obtenir d’elle une autre réaction. La mort était peut-être un commencement, l’espoir d’un au-delà lumineux… Elle secoua la tête : « La mort, pour moi, c’est ça. » Elle m’offrait son visage, désespéré, figé, le regard éteint, la bouche soudain décolorée. Pour elle, la mort était « la fin de tout » (« The end of everything »). Je classai cette série de photos poignantes avec leur date : 1946. Je les ai oubliées longtemps. »

>> Lire la suite sur le site de France Inter

Une réflexion sur “Marilyn Monroe : « La mort, pour moi, c’est ça »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s