Phareelle Onoyan, une actrice à l’état brut

 « Mafiosette ». C’est ainsi que Phareelle Onoyan se faisait appelée sur le tournage de Mafiosa. Pour les lecteurs de ce blog, vous avez du remarqué que j’avais un petit faible pour cette série. À la fin de la saison 4, j’ai trouvé que cette jeune actrice de 22 ans, dans le rôle de Carmen Paoli, avait vraiment pris de la maturité. J’ai été assez touchée par son charisme : une présence aussi forte est plutôt rare pour des comédiennes de son âge. Je lui ai donc demandé en si elle acceptait de me rencontrer pour une interview, pour ce site (c’était en septembre, et à l’époque je n’avais que 4 ou 5 articles en ligne). Sans minauderie, Phareelle a accepté.

Comment es-tu arrivée dans l’aventure Mafiosa ?

406232_4 « J’ai passé un casting. Dans la saison 1, Carmen est la petite adolescente, chiante. Ils m’avaient demandé d’improviser là-dessus, et ça a bien marché. J’arrivais en terrain parfaitement inconnue. Je n’étais plus une enfant mais j’étais quand même jeune (14 ans). Je n’avais pas imaginé que ce serait un long tournage, qu’il y aurait une autre saison. Je me suis juste dit « cool, je vais tourner ». Les séries françaises n’existaient pas vraiment, à cette époque-là, en tout cas, pas de cette ampleur. Mafiosa fait quand même partie de celles qui ont relevé le niveau. Aujourd’hui, quand on nous dit qu’il y a une nouvelle série Canal +, on sait à peu près de quoi on parle mais à l’époque, je regardais pas beaucoup les séries, et encore moins les séries françaises. Je ne me rendais pas compte dans quoi je me lançais. Et je ne cherchais pas vraiment à savoir.

Que pensais-tu du thème de la série ?

Je connaissais pas du tout cet univers de la mafia corse. Ce n’était pas très clair, quand je ai eu le rôle, que la saison traitait de ce thème, car ce n’était pas là-dessus qu’il fallait que je me concentre. Ça ne concernait pas vraiment Carmen. Je ne savais même pas vraiment ce qu’était la mafia. On connaît tous le terme, mais ça ne me parlait pas. Je ne connaissais pas non plus la Corse. Les deux premières saisons ont été tournées dans le sud, dans les environs de Marseille. C’est seulement plus tard, que nous avons tourné en Corse. Et heureusement.

Tu t’étais imaginée que le tournage durerait si longtemps (8 ans) ?

Les saisons n’étaient pas écrites à l’avance. Tous les ans, on nous disait qu’on allait en tourner une suivante. Il y avait le suspense à chaque fois de savoir ce que le rôle allait devenir : est-ce que je vais mourir ? Naïve, je ne me posais jamais cette question au début. Mais au fur et à mesure, quand tu commences à voir les comédiens, parfois très touchés par la mort de leur personnages, tu te dis « merde, j’espère que ça m’arrivera pas. »

C’est difficile de tenir un rôle pendant tant d’année ?

MAFIOSA Saison 4 - Episode 2Je veux pas paraître prétentieuse mais c’est assez naturel de jouer Carmen. Je n’ai jamais eu besoin de trop de « maçonner » pour ce rôle, de faire des séances de travail interminables. Même si c’est un personnage très loin de moi, qui a une histoire d’une lourdeur incroyable, ce n’est pas non plus un rôle de composition. Je me sens quand même assez proche de ce personnage. J’estime l’avoir bien nourri à ma manière et il m’a bien nourri également. Quand on a un personnage aussi longtemps, on s’y attache d’une manière très particulière. Je n’ai pas l’impression de devoir vraiment travailler : au bout d’un moment, je l’avais tellement dans la peau.

Et toi, quels sont tes films préférés au cinéma ?

Douze hommes en colère : les entendre parler, c’est presque de la poésie. Braveheart me touche profondément. Ce film m’a suivi toute ma vie. Le silence des agneaux : j’admire beaucoup Jodie Foster. J’ai envie de suivre ce genre de trace. »

BANDE DEMO PHAREELLE ONOYAN from arthur monnet on Vimeo.

Son Twitter : @PhareelleOnoyan

Sa page professionnelle

À lire aussi sur Mafiosa :

Pour illustrer cette rencontre et parce que selon moi, Phareelle Onoyan est l’une des jeunes actrices qu’il faudra suivre, dans le cinéma français, j’ai souhaité organiser un shooting avec un photographe. C’est ainsi que j’ai rencontré Fabian Voizard, qui a tout de suite accroché au projet. Il venait justement de réaliser une série autour de l’un de ses amis, passionné de spiritueux, au SpeakEasy, à Paris :

© Fabian Voizard

© Fabian Voizard

Fabian Voizard a ainsi imaginé et organisé, avec l’aide précieuse de la maquilleuse Yvonne Mua, cette série de Phareelle Onoyan, dans Paris, en février dernier :

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Phareelle Onoyan © Fabian Voizard

Fabian Voizard a accepté de me dire un petit mot sur sa série « Hollywood Issue », dont Phareelle fait désormais partie :

« The Hollywood Issue est une série d’images en focus sur la mise en scène cinématographique, le décor et la couleur, et en contraste avec mon travail principalement en noir et blanc, explique le photographe Fabian Voizard. Fasciné des moyens donnés par un appareil photo depuis maintenant 3 ans, j’adore pouvoir figer les pépites de la vie en me baladant/chassant les yeux toujours ouverts comme un gamin pour le rendez-vous avec le hasard. Cette série est en revanche un résultat de mon imagination. L’idée est de créer des images intertemporelles et narratives. Même si le but n’est pas de raconter toute l’histoire. Je donne quelques indices, une situation, mais souhaite que le spectateur puisse finir l’histoire par soi même, interpréter l’image et finalement ainsi y participer », explique le photographe.

Fabian Voizard a depuis réalisé d’autres photographies, dont celles-ci, au Wagon Bleu, dans un décor de l’Orient Express :

The Hollywood Issue: Crime dans l'Orient-Express Part 1 Starring : Julia Hulyma and Paulin Arnaud / Make-Up & Hair : Yvonne Mua / Photo : Fabian Voizard

The Hollywood Issue : Crime dans l’Orient-Express
Starring : Julia Hulyma and Paulin Arnaud / Make-Up & Hair : Yvonne Mua / Photo : Fabian Voizard

The Hollywood Issue: Crime dans l'Orient-Express Part 1 Starring : Julia Hulyma and Paulin Arnaud / Make-Up & Hair : Yvonne Mua / Photo : Fabian Voizard

The Hollywood Issue : Crime dans l’Orient-Express
Starring : Julia Hulyma and Paulin Arnaud / Make-Up & Hair : Yvonne Mua / Photo : Fabian Voizard

 Une série photographique qui, je l’espère, sera exposée prochainement.

À suivre.

Margaux Duquesne

4 réflexions sur “Phareelle Onoyan, une actrice à l’état brut

  1. Pingback: Mafiosa et les séries Canal+

  2. A chaque fois qu’elle parle c pour râler…la vraie ado insupportable : je coupe le son des que je la vois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s